Vous êtes ici :

Auto-partage


Favoriser l’usage de la voiture plutôt que sa possession... Au fil des années, la mise en place de politiques de développement durable, mais également la hausse du prix du carburant et du budget « déplacements » des ménages, ont conduit à revisiter l’usage de la voiture particulière.

LE PROJET E'PARTAGE

La Métropole de Lyon développe depuis 2005 une politique volontariste de management de la mobilité sur les zones d’emplois ; sur les territoires économiques où se développent des PDIE, il expérimente de nouveaux services de mobilité. 

Parmi ceux-ci, le sujet de la « voiture en partage » est un axe fort et le Grand Lyon s’est engagé aux cotés de PSA et de différents partenaires dans une réponse à un AMI (appel à manifestation d’interet) de l’Ademe qui vise à encourager les changements de comportements des salariés dans leurs déplacements professionnels et personnels. Ceci a conduit à mettre en place un projet expérimental « e-partage », décliné sur plusieurs zones d’emplois : ZI Meyzieu, Techlid, Villeurbanne-Tonkin, et Part Dieu sur une durée de 24 mois.

 

L’objectif : tester différentes utilisations de partage de la voiture :

- entre particulier et entreprises : le salarié met à disposition de l’entreprise, selon conditions, son véhicule pour les déplacements professionnels des autres salariés,
- l’entreprise met à disposition des salariés, sous conditions, tout ou partie de sa flotte le soir, la nuit ou les week-ends,
- les entreprises d’une même zone mutualisent ou partagent leurs flottes en inter-entreprises.

En parallèle, une étude sur le "partage" a été impulsée et conduite par l'IVM (Institut Ville en Mouvement). Une enquête, en face à face, réalisée auprès de 300 salariés, a permis de cerner les pratiques de partage dans plusieurs domaines de solidarité.

>> Conclusions de l'étude ici 

Retrouvez aussi un texte de 2013 sur Millénaire3, qui traite de la question de l'autopartage