Vous êtes ici :

Maison des Etudiants :un Remix, pour quoi faire ?


14 novembre 2016

Le 12 et 13 octobre dernier, la maison des étudiants de Lyon a été investie par des étudiants, professionnels et institutionnels dans le cadre d’un Remix ; c'est-à-dire un événement créatif et collaboratif organisé selon un format court.

Directement inspiré de MuséoMix et de Gare Remix (2015), ce projet initié par la Métropole s’inscrit en amont d’une phase de restructuration de la MDE conduite par les architectes et aménageurs, eux même impliqués dans la démarche. L’objectif est de rassembler divers acteurs du territoire pour co-inventer et enrichir les usages de ce lieu à l’occasion de travaux futurs d’agrandissement Bien que disposant d’un caractère expérimental, les enjeux de ce projet sont bel et bien métropolitains ; attrayant le monde des étudiants et donc l’attractivité du territoire. Ces travaux sont aussi l’occasion de repenser la vocation du lieu aux services des étudiants.

Pour préparer cet événement, différents travaux préparatoires pilotés par le service Usages et Expérimentations (DPDP) pour le service Universités (DIAE) ont été réalisés, à savoir une immersion sur le terrain (à la MDE, dans le quartier, auprès des universités, écoles, associations ou espaces de coworking par exemple), un benchmark mais aussi des réflexions relatives à l’organisation des deux jours. Il s’agissait notamment de répondre aux questions suivantes : Qui rassembler ? Quand ? Comment ? Et surtout, pourquoi ?

Grâce à la matière première qu’ils ont créée, les initiateurs du projet ont pu dessiner le programme du Remix en tant que tel. Ce dernier a été structuré en plusieurs temps forts : brise-glace entre participants ; présentation des défis, des usages et des éléments inspirants (« brainstorming ») ; constitution des équipes autour d’idées communes (« bingo ») ; proposition de projets ; prototypage et création de dispositifs concrets ; restitution finale et médiation auprès des visiteurs.

Pour mener à bien leurs projets, les six équipes, elles-mêmes constituées de six compétences, disposaient d’outils et de référents (facilitateurs et personnes ressources, l'association En Goguette pour la création de prototypes en carton, le laboratoire de la Métropole Erasme pour des productions relatives au numérique, etc.).

Au total, six projets ont émergé : un salon d’accueil organisé autour d’une borne intelligente, un espace confié aux associations capitaines, un studio multimédia, un dispositif extérieur permettant d’interagir depuis la rue, une MDE évoluant au rythme des étudiants et un parcours de jeu accompagné pour conforter son projet auprès de personnes ressources. Les deux jours de Remix se sont achevés par la présentation des six projets mis en forme auprès de 140 visiteurs, élus et techniciens compris, et surtout par des temps d’échange.

Suivez le Remix sur storify ici