Vous êtes ici :

Baromètre 2020 des fortes chaleurs dans la Métropole de Lyon


Couverture de l'étude "Été 2020 : Enquête sur les pratiques et représentations des habitants"

Article

Été 2020 : Enquête sur les pratiques et représentations des habitants

Les jours de canicule et périodes de fortes chaleurs sont de plus en plus fréquents dans la région Auvergne-Rhône-Alpes, et en particulier dans la métropole lyonnaise où ils sont amplifiés par le phénomène des « îlots de chaleurs urbains » qui touche les villes fortement minéralisées.

Ces jours rendent les habitants de notre territoire particulièrement vulnérables aux répercussions locales des changements climatiques globaux.

L'étude est disponible en téléchargement →

13 juillet 2021 | Mots-clés Usage

Le service Usages et Expérimentation de la Direction de la Prospective et du Dialogue Public (DPDP) réalise régulièrement des enquêtes auprès d’un échantillon représentatif des habitants du Grand Lyon, sur leurs usages urbains et leurs perceptions des services et du cadre de vie.

Ces enquêtes, suivies dans le temps, constituent un outil de type « baromètre », et sont pilotées par la DPDP, depuis une dizaine d’années, en partenariat avec les directions opérationnelles telles que la direction de la voirie, de l’eau, de l’énergie ou encore des déchets. L’objectif de ces enquêtes est d’apporter un éclairage « centré usager »,  pour aider à orienter l’action publique au plus près des besoins des habitants.

La synthèse présentée ici évoque les pratiques et les représentations des habitants de la Métropole de Lyon lors des périodes de fortes chaleurs. Il s’agit de la première enquête quantitative sur ce thème, en complément d’une thèse Cifre menée par Malou Allagnat sur ce sujet, au sein du service Énergie/Climat.

Une triple méthodologie est employée dans le cadre de cette thèse : une enquête ethnographique et une enquête institutionnelle, qui laissent place à des approches qualitatives, et une enquête davantage prospective (constituée par le baromètre) pour éclairer les différents services métropolitains via des données quantitatives.

Cette première vague d’enquête (été 2020) sur la thématique des fortes chaleurs permet d’aborder les aspects suivants :

  • La mesure du ressenti général et du vécu des épisodes de fortes chaleurs dans le logement, à l’extérieur et sur le lieu de travail ;
  • La configuration du logement et les stratégies adaptées par les habitants quand ils sont chez eux ;
  • L’accès à des espaces de rafraîchissement extérieur à différentes échelles : à proximité du domicile, dans le quartier et sur le territoire ;
  • Et les attentes vis-à-vis de la collectivité et des pouvoirs publics.


En croisant les différentes variables sociodémographiques et géographiques utilisées dans le cadre de ce baromètre, l’analyse évoque les différentes inégalités socio-spatiales que le phénomène de fortes chaleurs peut engendrer.

La prise en compte de ces inégalités s’avère nécessaire pour adapter les actions au vécu des habitants, et anticiper leurs besoins sur le territoire. Ce baromètre, dont la synthèse est présentée ici, peut donc servir de première base de travail pour penser, concevoir ou améliorer nos politiques publiques de demain.

 

Illustration représentant une femme dans son appartement fermant ses volets. La radio annonce "Il va faire chaud, très chaud... Le département du Rhône passe ce vendredi en alerte orange canicule"
Feutre, encre de Chine et mise en couleur à la tablette graphique© Malou Allagnat